Tutorial

Comment centraliser les journaux avec Journald sur Debian 10

LoggingDebian 10

L'auteur a choisi le Free and Open Source Fund comme récipiendaire d'un don dans le cadre du programme Write for DOnations.

Introduction

Les journaux système sont un élément extrêmement important de la gestion des systèmes Linux. Ils fournissent un aperçu inestimable du fonctionnement des systèmes et de leur utilisation car, en plus des erreurs, ils enregistrent des informations opérationnelles telles que les événements de sécurité. La configuration standard des systèmes Linux consiste à stocker leurs journaux localement sur le même système que celui où ils ont été créés. Cela fonctionne pour les systèmes autonomes, mais devient rapidement un problème lorsque le nombre de systèmes augmente. La solution pour gérer tous ces journaux est de créer un serveur de journalisation centralisé où chaque hôte Linux envoie ses journaux, en temps réel, à un serveur de gestion de journaux dédié.

Une solution de journalisation centralisée offre plusieurs avantages par rapport au stockage des journaux sur chaque hôte :

  • Cela réduit la quantité d'espace disque nécessaire sur chaque hôte pour stocker les fichiers journaux.
  • Les journaux peuvent être conservés plus longtemps, car le serveur de journaux dédié peut être configuré avec une plus grande capacité de stockage.
  • Il est possible d'effectuer une analyse avancée des journaux qui nécessite des journaux provenant de plusieurs systèmes et également plus de ressources de calcul que celles qui peuvent être disponibles sur les hôtes.
  • Les administrateurs de systèmes peuvent accéder aux journaux de tous leurs systèmes auxquels ils ne peuvent pas se connecter directement pour des raisons de sécurité.

Dans ce guide, vous allez configurer un composant de la suite d'outils systemd pour relayer les messages de journal des systèmes clients vers un serveur de collecte de journaux centralisé. Vous allez configurer le serveur et le client pour qu'ils utilisent des certificats TLS afin de crypter les messages du journal lorsqu'ils sont transmis sur des réseaux non sécurisés tels qu'Internet, et également pour qu'ils s'authentifient mutuellement.

Conditions préalables

Avant de commencer ce guide, vous aurez besoin des éléments suivants :

  • Deux serveurs Debian 10.
  • Un utilisateur non root avec des privilèges sudo sur les deux serveurs.  Suivez le guide Configuration initiale du serveur avec Debian 10 pour savoir comment procéder. Vous devez également configurer le pare-feu UFW sur les deux serveurs comme expliqué dans le guide.
  • Deux noms d'hôtes qui pointent vers vos serveurs. Un nom d'hôte pour le système client qui génère les journaux et un autre pour le serveur de collecte des journaux. Apprenez comment faire pointer les noms d'hôtes vers DigitalOcean Droplets en consultant la documentation Domaines et DNS.

Ce guide utilisera les deux exemples de noms d'hôtes suivants :

  • client.your_domain : Le système client qui génère les journaux.
  • server.your_domain : Le serveur de collecte des journaux.

Connectez-vous au client et au serveur dans des terminaux séparés via SSH en tant qu'utilisateur non root sudo pour commencer ce tutoriel.

Note : tout au long du tutoriel, les blocs de commande sont étiquetés avec le nom du serveur (client ou serveur) sur lequel la commande doit être exécutée.

Étape 1 — Installation de systemd-journal-remote

Au cours de cette étape, vous installerez le paquet systemd-journal-remote sur le client et le serveur. Ce paquet contient les composants que le client et le serveur utilisent pour relayer les messages du journal.

Tout d'abord, sur le client et le serveur, lancez une mise à jour du système pour vous assurer que la base de données de paquets et le système sont à jour :

Client and Server
  • sudo apt update
  • sudo apt upgrade

Ensuite, installez le paquet systemd-journal-remote :

Client and Server
  • sudo apt install systemd-journal-remote

Sur le serveur, activez et lancez les deux composants systemd dont il a besoin pour recevoir les messages de journal avec la commande suivante :

Server
  • sudo systemctl enable --now systemd-journal-remote.socket
  • sudo systemctl enable systemd-journal-remote.service

L'option --now de la première commande permet de démarrer les services immédiatement. Vous ne l'avez pas utilisé dans la deuxième commande, car ce service ne démarrera pas tant qu'il ne disposera pas de certificats TLS, que vous créerez à l'étape suivante.

Sur le client, activez le composant que systemd utilise pour envoyer les messages de journal au serveur :

Client
  • sudo systemctl enable systemd-journal-upload.service

Ensuite, sur le serveur, ouvrez les ports 19532 et 80 dans le pare-feu UFW. Cela permettra au serveur de recevoir les messages de journal du client. Le port 80 est le port que certbot utilisera pour générer le certificat TLS. Les commandes suivantes permettent d'ouvrir ces ports :

Server
  • sudo ufw allow in 19532/tcp
  • sudo ufw allow in 80/tcp

Sur le client, il suffit d'ouvrir le port 80 avec cette commande :

Client
  • sudo ufw allow in 80/tcp

Vous avez maintenant installé les composants nécessaires et terminé la configuration du système de base sur le client et le serveur. Avant de pouvoir configurer ces composants pour commencer à relayer les messages du journal, vous devez enregistrer les certificats Let’s Encrypt TLS pour le client et le serveur à l'aide de l'utilitaire certbot.

Étape 2 — Installation de Certbot et enregistrement de certificats

Let’s Encrypt est une autorité de certification qui délivre des certificats TLS gratuits. Ces certificats permettent aux ordinateurs à la fois de crypter les données qu'ils s'envoient entre eux et de vérifier l'identité de chacun. Ce sont ces certificats qui vous permettent de sécuriser votre navigation sur Internet avec HTTPS. Les mêmes certificats peuvent être utilisés par toute autre application qui souhaite le même niveau de sécurité. La procédure d'enregistrement du certificat est la même, quelle que soit l'utilisation que vous en ferez.

Au cours de cette étape, vous installerez l'utilitaire certbot et l'utiliserez pour enregistrer les certificats. Il se chargera également de renouveler automatiquement les certificats lorsqu'ils arriveront à expiration. La procédure d'enregistrement est ici la même sur le client et sur le serveur. Il vous suffit de changer le nom d'hôte pour qu'il corresponde à celui de l'hôte sur lequel vous exécutez la commande d'enregistrement.

Tout d'abord, installez certbot et l'utilitaire curl sur les deux hôtes :

Client and Server
  • sudo apt install certbot curl

Maintenant que vous avez installé certbot, exécutez la commande suivante pour enregistrer les certificats sur le client et le serveur :

Client and Server
  • sudo certbot certonly --standalone --agree-tos --email sammy@your_domain -d your_domain

Les options de cette commande signifient ce qui suit :

  • certonly : enregistrer le certificat et ne faire aucune autre modification dans le système.
  • ---standalone : utiliser le serveur web intégré de certbot pour vérifier la demande de certificat.
  • --agree-tos : accepter automatiquement les conditions d'utilisation du service Let’s Encrypt.
  • --email your-email : il s'agit de l'adresse électronique que Let’s Encrypt utilisera pour vous informer de l'expiration du certificat et d'autres informations importantes.
  • -d your_domain : le nom d'hôte pour lequel le certificat sera enregistré. Il doit correspondre au système dans lequel vous l'exécutez.

Lorsque vous exécutez cette commande, il vous sera demandé si vous souhaitez partager l'adresse électronique avec Let’s Encrypt afin qu'ils puissent vous envoyer des bulletins d'actualités et d'autres informations sur leur travail. Cette opération est facultative. Si vous ne communiquez pas votre adresse électronique, l'enregistrement du certificat se déroulera quand même normalement.

Lorsque le processus d'enregistrement du certificat sera terminé, il placera le certificat et les fichiers clés dans /etc/letsencrypt/live/your_domain/your_domain est le nom d'hôte pour lequel vous avez enregistré le certificat.

Enfin, vous devez télécharger une copie de l'AC Let’s Encrypt et des certificats intermédiaires, puis les placer dans le même fichier. journald utilisera ce fichier pour vérifier l'authenticité des certificats sur le client et le serveur lorsqu'ils communiquent entre eux.

La commande suivante permet de télécharger les deux certificats sur le site web Let’s Encrypt et de les placer dans un seul fichier appelé letsencrypt-combined-certs.pem dans le répertoire personnel de votre utilisateur.

Exécutez cette commande sur le client et le serveur pour télécharger les certificats et créer le fichier combiné :

Client and Server
  • curl -s https://letsencrypt.org/certs/{isrgrootx1.pem.txt,letsencryptauthorityx3.pem.txt} > ~/letsencrypt-combined-certs.pem

Ensuite, déplacez ce fichier dans le répertoire Let’s Encrypt contenant les certificats et les clés :

Client and Server
  • sudo cp ~/letsencrypt-combined-certs.pem /etc/letsencrypt/live/your_domain/

Vous avez maintenant enregistré les certificats et les clés. Dans l'étape suivante, vous configurerez le serveur de collecte de journaux pour qu'il commence à écouter et à stocker les messages des journaux du client.

Étape 3 — Configuration du serveur

Au cours de cette étape, vous configurerez le serveur pour qu'il utilise les fichiers de certificats et de clés que vous avez générés à la dernière étape afin qu'il puisse commencer à accepter les messages de journal du client.

systemd-journal-remote est le composant qui écoute les messages de journal. Ouvrez son fichier de configuration à l'adresse /etc/systemd/journal-remote.conf avec un éditeur de texte pour commencer à le configurer sur le serveur :

  • sudo nano /etc/systemd/journal-remote.conf

Ensuite, décommentez toutes les lignes sous la section [Remote] et définissez les chemins d'accès aux fichiers TLS que vous venez de créer :

/etc/systemd/journal-remote.conf
[Remote]
Seal=false
SplitMode=host
ServerKeyFile=/etc/letsencrypt/live/server.your_domain/privkey.pem
ServerCertificateFile=/etc/letsencrypt/live/server.your_domain/fullchain.pem
TrustedCertificateFile=/etc/letsencrypt/live/server.your_domain/letsencrypt-combined-certs.pem

Voici les options que vous avez utilisées ici :

  • Seal=false : signer les données du journal dans le journal. Activez cette option si vous avez besoin d'une sécurité maximale ; sinon, vous pouvez la laisser comme false.
  • SplitMode=host : les journaux des clients distants seront répartis par hôte dans /var/log/journal/remote. Si vous préférez que tous les journaux soient ajoutés dans un seul fichier, réglez celui-ci sur SplitMode=false.
  • ServerKeyFile : le fichier de clé privée du serveur.
  • ServerCertificateFile: le fichier de certificat du serveur.
  • TrustedCertificateFile: le fichier contenant les certificats AC Let’s Encrypt.

Maintenant, vous devez modifier les autorisations sur les répertoires de Let’s Encrypt qui contiennent les certificats et la clé afin que le systemd-journal-remote puisse les lire et les utiliser.

Tout d'abord, modifiez les autorisations afin que le certificat et la clé privée soient lisibles :

  • sudo chmod 0755 /etc/letsencrypt/{live,archive}
  • sudo chmod 0640 /etc/letsencrypt/live/server.your_domain/privkey.pem

Ensuite, changez la propriété du groupe de la clé privée pour celle du groupe de systemd-journal-remote :

  • sudo chgrp systemd-journal-remote /etc/letsencrypt/live/server.your_domain/privkey.pem

Vous pouvez maintenant lancer systemd-journal-remote :

  • sudo systemctl start systemd-journal-remote.service

Votre serveur de collecte de journaux est maintenant en cours d'exécution et prêt à commencer à accepter les messages de journaux d'un client. Dans l'étape suivante, vous configurerez le client pour qu'il transmette les journaux à votre serveur de collecte.

Étape 4 — Configuration du client

Au cours de cette étape, vous configurerez le composant qui relaie les messages du journal au serveur de collecte des journaux. Ce composant s'appelle systemd-journal-upload.

La configuration par défaut de systemd-journal-upload fait qu'il a recours à un utilisateur temporaire qui n'existe que pendant le déroulement du processus. Il est donc plus compliqué d'autoriser systemd-journal-upload à lire les certificats et les clés TLS. Pour résoudre ce problème, vous créerez un nouvel utilisateur système portant le même nom que l'utilisateur temporaire qui sera utilisé à sa place.

Tout d'abord, créez le nouvel utilisateur appelé systemd-journal-upload sur le client avec la commande adduser suivante :

  • sudo adduser --system --home /run/systemd --no-create-home --disabled-login --group systemd-journal-upload

Ces options de commande sont :

  • --system : créer le nouvel utilisateur en tant qu'utilisateur système. Elle donne à l'utilisateur un numéro UID (User Identifier) inférieur à 1000. Les UID de plus de 1 000 sont généralement attribués à des comptes utilisateurs avec lesquels un humain se connectera.
  • --home /run/systemd : définir /run/systemd comme le répertoire d'origine de cet utilisateur.
  • --no-create-home : ne pas créer le répertoire d'origine, car il existe déjà.
  • --disabled-login : l'utilisateur ne peut pas se connecter au serveur (via SSH, par exemple).
  • --group : créer un groupe portant le même nom que l'utilisateur.

Ensuite, définissez les autorisations et la propriété des fichiers de certificat Let’s Encrypt :

  • sudo chmod 0755 /etc/letsencrypt/{live,archive}
  • sudo chmod 0640 /etc/letsencrypt/live/client.your_domain/privkey.pem
  • sudo chgrp systemd-journal-upload /etc/letsencrypt/live/client.your_domain/privkey.pem

Maintenant, modifiez la configuration pour systemd-journal-upload, qui se trouve dans /etc/systemd/journal-upload.conf. Ouvrez ce fichier avec un éditeur de texte :

  • sudo nano /etc/systemd/journal-upload.conf

Modifiez ce fichier de manière à ce qu'il ressemble à ce qui suit :

/etc/systemd/journal-upload.conf
[Upload]
URL=https://server.your_domain:19532
ServerKeyFile=/etc/letsencrypt/live/client.your_domain/privkey.pem
ServerCertificateFile=/etc/letsencrypt/live/client.your_domain/fullchain.pem
TrustedCertificateFile=/etc/letsencrypt/live/client.your_domain/letsencrypt-combined-certs.pem

Enfin, redémarrez le service systemd-journal-upload afin qu'il utilise la nouvelle configuration :

  • sudo systemctl restart systemd-journal-upload.service

Votre client est maintenant configuré, en cours d'exécution et envoie ses messages au serveur de collecte de journaux. Dans l'étape suivante, vous vérifierez que les journaux sont correctement envoyés et enregistrés.

Étape 5 — Test du client et du serveur

Au cours de cette étape, vous vérifierez que le client relaie les messages de journaux au serveur et que le serveur les stocke correctement.

Le serveur de collecte des journaux stocke les journaux des clients dans le répertoire /var/log/journal/remote/. Lorsque vous avez redémarré le client à la fin de la dernière étape, il a commencé à envoyer des messages de journaux ; il y a donc maintenant un fichier journal dans /var/log/journal/remote/. Le fichier sera nommé d'après le nom d'hôte que vous avez utilisé pour le certificat TLS.

Utilisez la commande ls pour vérifier que le fichier journal du client est présent sur le serveur :

Server
  • sudo ls -la /var/log/journal/remote/

Cela permet d'imprimer le contenu du répertoire contenant le fichier journal :

Output
total 16620 drwxr-xr-x 2 systemd-journal-remote systemd-journal-remote 4096 Jun 30 16:17 . drwxr-sr-x+ 4 root systemd-journal 4096 Jun 30 15:55 .. -rw-r----- 1 systemd-journal-remote systemd-journal-remote 8388608 Jul 1 10:46 'remote-CN=client.your_domain'

Ensuite, écrivez un message de journal sur le client pour vérifier que le serveur reçoit les messages du client comme prévu. Vous utiliserez l'utilitaire logger pour créer un message de journal personnalisé sur le client. Si tout fonctionne correctement, systemd-journal-upload transmettra ce message au serveur.

Sur le client, exécutez la commande logger suivante :

Client
  • sudo logger -p syslog.debug "### TEST MESSAGE from client.your_domain ###"

Le -p syslog.debug de cette commande définit la facilité et la gravité du message. Si vous réglez ce paramètre sur syslog.debug, vous verrez qu'il s'agit d'un message de test. Cette commande enregistre le message ### TEST MESSAGE from client.your_domain ### dans le journal du client, que systemd-journal-upload transfère au serveur.

Ensuite, lisez le fichier journal du client sur le serveur pour vérifier que les messages du journaux arrivent bien en provenance du client. Ce fichier est un fichier journal binaire, vous ne pourrez donc pas le lire avec des outils comme less. Lisez plutôt le fichier en utilisant journalctl avec l'option --file= qui vous permet de spécifier un fichier journal personnalisé :

Server
  • sudo journalctl --file=/var/log/journal/remote/remote-CN=client.your_domain.journal

Le message du journal apparaîtra comme suit :

Test log message
. . . Jun 29 13:10:09 client root[3576]: ### TEST MESSAGE from client.your_domain ###

Votre serveur de centralisation des journaux recueille maintenant avec succès les journaux de votre système client.

Conclusion

Dans cet article, vous avez mis en place un serveur central de collecte de journaux et configuré un client pour qu'il transmette une copie de ses journaux système au serveur. Vous pouvez configurer autant de clients que nécessaire pour relayer les messages au serveur de collecte de journaux en exécutant les étapes de configuration des clients que vous avez réalisées ici.

Creative Commons License